Le Moulin de la Cortina

Le curieux destin du moulin de la Cortina, premier moulin à vent de Collioure:

Le moulin à vent de la « Cortina » (Cortines) fut probablement l’un des premiers construits en Catalogne-Nord.

Le 11 février 1337, le Chevalier Raymond de Toulouse, procureur du Roi de Majorque, cède à Jacques Armengald de Collioure la directe d’une pièce de terre sise à Collioure, au lieu-dit « Cortines » et lui cède à cens le droit d’exploiter le moulin à vent qui y sera construit pour y moudre les grains ou récoltes de toute sorte de sa propre autorité.

Vous trouverez sur cette page la traduction en Français, des actes fondateurs du moulin de la Cortina.

Le moulin cessera son activité au XIXe siècle et tombera progressivement en ruine.

Restauration et « changement de destination »:

Devenu propriété de la ville, la commune a entrepris sa restauration qui s’est achevée en juin 2001. La machinerie en bois a été réalisée de manière traditionnelle par les compagnons menuisiers de Bernard Garibal charpentier de moulins.
A l’origine, destiné à moudre les céréales, le moulin a été restauré en vue de produire de l’huile d’olive. Cette « mutation » s’explique par le retour en grâce de cette huile reconnue pour ses valeurs gustatives et ses bienfaits certains pour la santé.

Bouteille d'huile

Huile d’olive de Collioure

Le Moulin de la Cortina, aujourd’hui…

S’il est aujourd’hui en état de fonctionnement pour la trituration des olives et l’élaboration de l’huile de Collioure, celle ci pour des raisons de normes d’hygiène est effectuée à Millas.
Nous vous invitons, si ce n’est déjà fait, à visionner la vidéo suivante: Le Moulin de la Cortina « en 9 minutes »  tirée du film réalisé par Georges Figuères, résumant l’essentiel de ce qu’il faut retenir concernant l’histoire, le mécanisme du moulin, ainsi qu’un exemple de trituration des olives « à l’ancienne ».

 

ef0e1a0df31467815db3a8f8975b564b000000000000